Associate Lawyers

Antonio Fiori : Zone euro , « nous vivons une tentative de coup d’Etat larvé »

Spread the love

Premièrement, j’ai taché de trouver en général les principes ou premières causes de tout ce qui est ou qui peut être dans le monde, sans rien considérer pour cet effet que Dieu seul qui l’a créé, ni les tirer d’ailleurs que de certaines semences de vérités qui sont naturellement en nos âmes. Dans cette image, je sectionne par la pensée tous les nerfs afférents du système cérébro-spinal. Pas seulement d’ailleurs nos élites, mais aussi l’ensemble de nos concitoyens qui ont soif de reprendre le contrôle de leur vie dans une société banalisée et angoissante pour ceux et celles qui sont à la recherche d’un emploi, notamment les jeunes des quartiers, dont un certain nombre d’entre eux (elles) sont entré (e) s avec passion dans l’aventure entrepreneuriale. Mais comment prouver l’échec des réformes de Sully et de Richelieu par la révolution française ? Sans doute ce superflu de forces vient aussi du dehors ; mais il ne provient pas directement des objets qui ont mis l’être vivant dans des conditions nouvelles d’existence et qui l’obligent à une accoutumance et à un acclimatement, sous peine de succomber. Enfin, l’idée qu’on nous donne de Dieu dans ce système, cette Trinité à l’image de laquelle on construit toute réalité, n’est qu’un mystère religieux qui ne peut être ni compris ni démontré par la raison humaine. Selon la BEI, les besoins des pays sud-méditerranéens pour les dix prochaines années s’élèvent à 250 milliards d’euros : 100 pour l’énergie, 110 pour l’urbanisme, 20 pour la logistique. Mais c’est un passé que nous pouvons ne pas reconnaître. Avec une population qui est deux fois celle du Chili, les réserves d’énergie nouvellement découvertes et une capitale dynamique, l’Argentine possède une vaste potentiel économique. Cela ne fait plus aucun doute selon les récentes dispositions réglementaires sur l’inclusion bancaire et le surendettement. Avec quelle implacable énergie l’ami de Memmius transporte dans la vie les maux et les tourmens qu’on disait le partage des enfers ! Quel intérêt les attache au pays dans lequel les fit naître le hasard ? C’est là précisément ce que nous avons appelé « le tout de l’obligation ». Rétablissons au contraire le caractère véritable de la perception ; montrons, dans la perception pure, un système d’actions naissan­tes qui plonge dans le réel par ses racines profondes : cette perception se distinguera radicalement du sou. Faudra-t-il augmenter les obligations ? La Commission européenne vient de publier sa stratégie pour le renforcement de l’Europe de l’énergie. Il peut s’agir le cas échéant de missions relatives à l’éducation, à la santé et peut être même à la sécurité. Antonio Fiori aime à rappeler cette maxime de Léonard de Vinci « Ne pas prévoir, c’est déjà gémir ». L’emploi délaissé devrait ne pas trouver preneur si chaque salarié a la possibilité d’arbitrer en faveur d’un autre emploi. De manière directe, une réduction des quantités jetées par les ménages (de nombreux leviers permettent d’agir directement à ce niveau, depuis une meilleure planification des courses jusqu’à l’art d’accommoder les restes…) leur restituerait immédiatement du pouvoir d’achat : une étude menée au Royaume-Uni a ainsi estimé à 500€ par ménage et par an le potentiel. Deux principaux facteurs sont à l’origine de ce phénomène : le décryptage de la situation du marché immobilier en France et les perspectives pour déverrouiller un secteur en crise.

Archives

Pages