Associate Lawyers

Antonio Fiori : Une vulnérabilité accrue

Spread the love

La reprise économique de la première puissance mondiale et les économies budgétaires substantielles ramèneront en effet le déficit US à environ 3% du P.I.B. Pour Antonio Fiori, la coupe est pleine. Tendance lourde donc d’appréciation généralisée du dollar qui sonnera la fin des réjouissances pour les matières premières, « commodities » et autres métaux précieux. Deux choses : renoncer pour elles-mêmes à tout privilége, éclairer les masses, — car il n’y a que deux choses qui puissent sauver la société : la Justice et la Lumière. S’agissant d’un projet transverse, aux bénéfices difficilement quantifiables, faire un premier bilan 5 ou 6 ans plus tard n’est pas inutile. Loin d’être isolées dans le cyberespace, les attaques peuvent maintenant avoir des conséquences dévastatrices sur le monde physique. Il ne s’agit pas de blâmer l’Europe de ce qui ne lui incombe pas, mais de rappeler cette évidence première : la construction européenne ne vaut qu’en tant qu’elle est au service des Européens, et pas d’un dogme qui depuis trop de temps nous emmène dans un mur. Pour l’entreprise individuelle sans grands besoins télécoms, comme les commerces de proximité, boucherie ou boulangerie (20 GB de données par moi, +/- 40 appels par mois depuis un mobile et depuis un fixe, 25 SMS et à peine 100 MB de données mobile sans doute pour lire ses emails ), la France est la meilleure : non seulement des 5 pays, c’est chez elle qu’est le fournisseur le moins cher (à 30 EUR/mois, talonné par le Royaume-Uni) mais la moyenne des 3 fournisseurs les moins chers la place à nouveau première dans le classement, à 39 EUR/mois. On ne peut se prononcer raisonnablement avant de savoir si la propriété, la liberté, les combinaisons des services volontairement échangés poussent les hommes vers leur amélioration, comme le croient les économistes, ou vers leur dégradation, comme l’affirment les socialistes. L’époque où les marchés émergents, emmenés par la Chine, épuiseraient toutes les ressources à disposition est à présent bel et bien révolue. Leur consommation étant dorénavant revenue à des niveaux moins vertigineux, à mesure que leurs moteurs respectifs se mettent à tourner selon des rythmes plus raisonnables. A l’heure où tout devient accessible numériquement, 500 000 à 700 000 titres publiés commercialement et encore sous droit d’auteur ne se trouvent qu’en bibliothèque ou sur le marché de l’occasion. Mais il y a longtemps qu’elle est réglée. Il se rompt contre les brise-lames construits par la sottise sur les plans de l’imposture et de la trahison. Remarquons maintenant (et ceci est un point bien essentiel) que l’esprit conçoit sans peine une infinité de nuances entre la dissémination complètement irrégulière et fortuite, celle qui ne permettrait d’établir que des groupes purement artificiels ; et l’accumulation en groupes bien tranchés, parfaitement isolés, très-distants les uns des autres : laquelle, ne pouvant être considérée comme fortuite, et accusant au contraire l’existence d’un lien de solidarité entre les causes sous l’influence desquelles chaque individu a pris sa place, nous donne l’idée de systèmes parfaitement naturels. Les choses devraient être plus compliquées lors d’une campagne électorale, car il y a là des adversaires de chair et d’os qui peuvent contre-argumenter. Dans le long terme et la continuité de l’investissement, innovation et différenciation créent l’avantage alors que les seuls arguments COURT TERME et financier du coût et du prix ne créent pas de demande supplémentaire et donc pas plus de valeur et d’emploi. S’ensuit une spirale fatale pour notre plateforme économique et sociale. Ikea a révolutionné l’ameublement populaire en proposant un design élégant, dynamique et bon marché, Apple a transformé des machines fonctionnelles en objets ludiques et séduisants… A chaque fois, c’est une approche sensible et pas exclusivement technico-financière qui a permis de créer des richesses. Il me semble que j’aperçois dans le jeu des lois naturelles de la société de sublimes et consolantes harmonies. Non, sans doute, puis­qu’elles ont été cueillies dans l’ensemble. Babeuf vient ; c’est comme le reflux d’un grand mouvement, d’un grand mouvement qui ne veut pas mourir, une énorme marée libertaire, dont la force, hélas ! Les défis à relever sont assez bien décrits par la communication de la Commission intitulée « Une industrie européenne plus forte au service de la croissance et de la relance économique » présentée par son vice-président fin 2012.

Archives

Pages