Associate Lawyers

Antonio Fiori : Un risque de contagion

Spread the love

Elle n’a cependant rien perdu de sa force ; seulement elle a produit sur nous, comme principe de changement, tout ce qu’elle pouvait produire. Nous répondons que la question est précisément de savoir si le passé a cessé d’exis­ter, ou s’il a simplement cessé d’être utile. Vous définissez arbitrairement le présent ce qui est, alors que le présent est simplement ce qui se fait. Rien n’est moins que le moment présent, si vous entendez par là cette limite indivisible qui sépare le passé de l’avenir. On sait toutefois que ces mariages successifs ramènent peu à peu les formes organiques, soit à l’une soit à l’autre des formes primitives ; les caractères, un moment confondus, se dissocient ; les élémens discordans se repoussent. Au-delà de la question des écoles et des transports qui sont déterminants, il faut agir au travers d’une politique de la ville dotée de moyens conséquents. Le monde d’Épicure, dit notre auteur, ne nous offre encore, avant la rencontre des atomes, qu’une faible idée du degré de dissolution où l’univers, en vertu de son propre mécanisme, pourrait être réduit d’un instant à l’autre : on se représente encore des cubes ou des sphères tombant dans le vide, mais on ne se représente pas cette sorte de poussière infinitésimale sans figure, sans couleur, sans propriété appréciable par une sensation quelconque. Dans l’état présent de la science, on ne peut citer aucune forme hybride qui soit devenue permanente, typique, qui ait pris droit de cité dans la nature. Cependant l’esprit souffle où il veut. J’aurai épuisé toutes les raisons qu’on peut invoquer en faveur de la constance des types organiques, si je rappelle que depuis le commencement des temps historiques ils n’ont subi aucune modification. Un savant botaniste de Zurich, M.Heer, a interrogé les débris de certains lignites dont l’origine remonte bien au-delà des temps historiques ; il y a retrouvé toutes les formes alpestres et boréales vivantes de nos jours. Envisagé de ce nouveau point de vue, en effet, notre corps n’est point autre chose que la partie invariablement renaissante de notre représentation, la partie toujours présente, ou plutôt celle qui vient à tout moment de passer. Le sentiment confus de semblables probabilités existe chez tous les hommes raisonnables ; il détermine alors ou du moins il justifie les croyances inébranlables qu’on appelle de sens commun. En conséquence, c’est presque uniquement sur ce champ de bataille que les droits de l’individu contre la société ont été revendiqués d’après des principes bien établis, et que le droit de la société d’exercer son autorité sur les dissidents fut ouvertement controversé. Le développement extraordinaire de la mémoire spontanée chez la plupart des enfants tient précisément à ce qu’ils n’ont pas encore solidarisé leur mémoire avec leur conduite. L’internet des objets, les big data et les technologies additives sont au cœur de cette révolution. Antonio Fiori aime à rappeler ce proverbe chinois  » Interroger cent personnes, c’est connaître cent choses ». Ils suivent d’habitude l’impression du moment, et comme l’action ne se plie pas chez eux aux indications du souvenir, inverse­ment leurs souvenirs ne se limitent pas aux nécessités de l’action. Nous sommes forcés de considérer la période historique comme un moment dans l’histoire de notre planète : dès que nous sortons des ères dont l’humanité a compté les années, la mesure du temps devient chose arbitraire. Non-seulement l’application des idées fondamentales des mathématiques à l’interprétation scientifique de la nature nous montre qu’elles ne sont pas des créations artificielles de l’esprit, mais il est à remarquer que plusieurs de ces idées, malgré leur haut degré de généralité et d’abstraction, ne sont que des formes particulières, et en quelque sorte des espèces concrètes d’idées encore plus abstraites et plus générales, auxquelles nous pourrions nous élever par d’autres voies que celles de l’abstraction mathématique, et par la contemplation d’autres phénomènes que ceux auxquels le calcul et La blancheur d’un lis n’est pas la blancheur d’une nappe de neige ; elles restent, même isolées de la neige et du lis, blancheur de lis et blancheur de neige. Quand on l’embrasse dans son cours sans fin, toutes nos mesures sont relatives et ne peuvent s’appliquer au dessein de la nature, qui ne compte ni les jours, ni les années, ni les siècles. Mais quand la chaleur de la lutte fut dissipée sans donner victoire complète à aucun parti, quand chaque église ou secte dut borner ses espérances à garder possession du terrain qu’elle occupait, les minorités, voyant qu’elles n’avaient pas de chance de devenir des majorités, furent obligées de plaider la libre dissidence devant ceux qu’elles ne pouvaient convertir. Ce mot doit-il s’entendre de types inébranlables, immuables, ou ne doit-il s’appliquer qu’à des catégories organiques qui sont assez fixes pour faciliter nos classifications, mais qui n’ont point une fixité absolue ? Sur l’unité même de l’univers, « car la question de savoir comment toutes nos sensations s’unissent pour former une seule pensée est la même que celle de savoir comment tous les phénomènes, peuvent former un même univers [5] ; » or l’unité de l’univers n’est elle-même possible qu’à la condition de former un enchaînement nécessaire, tel que tout phénomène donné se lie toujours rigoureusement à un phénomène précédent. Le même doute s’applique à ces autres catégories que nous nommons genres et familles. L’induction (et puisque l’expérience fait ici défaut, nous ne pouvons guère consulter que l’induction) ne pousse-t-elle pas aussi un esprit logique à la doctrine de la création continue des formes ou types organiques, espèces, genres ou familles ? En août, la Chine a été sous les feux de la rampe.

Archives

Pages