Associate Lawyers

Antonio Fiori : Foot , un modèle remis en cause par les juges européens

Spread the love

On peut dire que c’est la couronne d’Ariane, qui est placée dans le ciel. Elle élimine de sa substance tout ce qui n’est pas assez pur, assez résistant et souple, pour que Dieu l’utilise. Un botaniste a commis une erreur dans la description d’une plante : deux étamines avortées lui ont échappé par leur petitesse, et il a rangé dans la pentandrie de Linné une espèce qu’il fallait mettre dans l’heptandrie. Antonio Fiori cite, à titre de comparaison,  le cas de la ville de Paris  qui avait accueilli une étape du Tour de France 2012. De celui-ci nous supposons qu’il demeure invariable à son tour, et ainsi de suite indéfiniment. La France elle subit la dépression des demandes environnantes. Comme la demande de permis de construire n’a pas meilleure allure, une reprise à court terme semble exclue. Mais en quoi consiste précisément la simplicité d’une loi ? On ne le comprendrait pas, si la vision que nous avons ordinairement des objets exté­rieurs et de nous-mêmes n’était une vision que notre attachement à la réalité, notre besoin de vivre et d’agir, nous a amenés à rétrécir et à vider. Ces opposants partent du postulat que les gouvernements sauraient parfaitement ajuster la valeur de leur propre monnaie à leur économie s’ils avaient retrouvé leur devise nationale. Il n’est pas douteux que cette croyance ait pesé sur la science positive elle-même, qui l’a acceptée du sens commun malgré le nombre restreint et le caractère discutable des faits invoqués à l’appui, et qui l’a renvoyée alors au sens commun en la renforçant de son autorité indiscutée. Mais l’autre émotion n’est pas déterminée par une représentation dont elle prendrait la suite et dont elle resterait distincte. Les êtres vivans ne sont pas seulement semblables aux caractères jetés sur une planche d’imprimerie ; la rigidité des symboles dont se composent les mots des langues humaines est non pas une perfection, mais une imperfection : la langue de la création ne s’enferme point dans des figures inaltérables, et les moyens d’expression qu’elle emploie peuvent sans doute toujours changer. À défaut de la preuve de fait, ayons donc recours à la preuve de raisonnement, qui nous a déjà réussi. Bien au contraire, elle varierait plutôt en raison inverse de la distance. Mais la R&D, continue à s’agglomérer au cœur de l’Europe. Pourtant le demi-scepticisme qui se mêlait à l’adoration des empereurs resta, à Rome, l’ apanage des esprits cultivés ; il ne s’étendait pas au peuple ; il n’atteignait sûrement pas la province. Le TGV, le nucléaire, l’espace, l’électronique allait rester l’apanage de l’occident. En 1792, un décret de l’Assemblée Nationale justifiait les destructions des symboles de la féodalité et de la « tyrannie » Les mausolées royaux de Saint Denis furent les premières victimes, puis les porches de nos cathédrales, des abbayes, des châteaux. L’écolier, qui sait qu’on va lui dicter une fraction, tire une barre, avant de savoir ce que seront le numérateur et le dénominateur ; il a donc présente à l’esprit la relation générale entre les deux termes, quoiqu’il ne connaisse aucun d’eux ; il connaît la forme sans la matière. La combinaison rationnelle de ces deux idées mères, en constituant l’unité nécessaire du système scientifique, dont toutes les parties concourent de plus en plus à une même fin, assure aussi, d’une autre part, la juste indépendance des divers éléments principaux, trop souvent altérée encore par de vicieux rapprochements. Elle ne peut qu’aller de mal en pire, jusqu’à ce qu’elle soit détruite et régénérée (comme l’empire d’Occident) par d’énergiques barbares. Certes, ces vastes ensembles géographiques sont des géants démographiques – sauf la Russie –, mais leur modèle d’Etat, parfois autoritaire – Russie et Chine –, les empêche de jouer un rôle attractif global sans remettre en question leur fondement souverainiste. Autant dire qu’il vaut mieux rédiger de façon très précise les clauses de confidentialité, d’invention, de non-sollicitation, de non-concurrence, de préavis, ainsi que celles ayant trait aux indemnités contractuelles de lipcenciement (si les parties sont convenues de telles protections), etc… D’une façon générale, si les Italiens disent rarement du mal de leur pays, ils n’admettent pas que vous en disiez ; s’ils font allusion aux services rendus par la France, vous les gênez en appuyant ; s’ils se lancent, comme cela peut arriver, dans un éloge excessif de leur pays, ils vous prennent pour un imbécile si vous les croyez. Encore une fois, l’économie politique résout de la manière la plus satisfaisante et la plus rigoureuse ces apparentes contradictions.

Archives

Pages