Associate Lawyers

Antonio Fiori : Cette « drôle de guerre » de l’économie mondiale…

Spread the love

Plusieurs siècles avant que l’essor scientifique permît d’apprécier directement cette opposition radicale, la transition métaphysique avait tenté, sous sa secrète impulsion, de restreindre, au sein même du monothéisme, l’ascendant de la théologie, en faisant abstraitement prévaloir, dans la dernière période du moyen âge, la célèbre doctrine scolastique qui assujettit l’action effective du moteur suprême à des lois invariables, qu’il aurait primitivement établies en s’interdisant de jamais les changer. Mais c’est seulement entre les fabricants de produits similaires que cette concurrence se révèle bénéfique. Par ailleurs, la faiblesse de leurs fonds propres constitue le vrai drame des PME africaines. Dans cette vaste expansion sociale, chacun retrouvera la satisfaction normale de cette tendance à s’éterniser, qui ne pouvait d’abord être satisfaite qu’à l’aide d’illusions désormais incompatibles avec notre évolution mentale. Mais, encore une fois, il s’agit pour nous, dans toute cette analyse, des conditions essentielles de la connaissance, de celles dont le défaut est une cause d’ignorance invincible, et non des circonstances accessoires qui facilitent les progrès des connaissances et en développent le germe naturel, de manière à les faire passer à l’état de théories scientifiques. Elle a recours, pour prouver sa bonne foi, aux arguties, aux circonlocutions, aux désaveux, aux faux-fuyants et aux échappatoires. Dans un tel environnement, il serait considérablement plus aisé de surmonter les impasses associées à certaines problématiques mondiales urgentes qu’il ne l’est aujourd’hui devenu au sein d’une atmosphère de désillusion et de méfiance. Afin de préserver le bien commun à l’échelle planétaire, il est nécessaire que les dirigeants mondiaux privilégient l’élaboration de solutions conjointes, de la manière la plus inclusive et la plus efficace possible – démarche qui ne saurait aboutir qu’au travers des différentes institutions internationales. L’antique doctrine d’Ariston, par exemple, n’admettait aucune différence de valeur, aucun degré entre les choses ; mais un être humain ne se résignera jamais à poursuivre un but en se disant que ce but est au fond indifférent et que sa volonté seule de le poursuivre a une valeur morale : cette volonté s’affaissera aussitôt et l’indifférence passera des objets jusqu’à elle-même. La première est qu’un très grand nombre de ceux qui se disent, voire se sentent Parisiens logent hors les murs, ou en sortent pour travailler. De Amicis me semble cependant bien plus original, bien plus national sous ce nouvel aspect. Un manquement à cette nécessité reviendrait à menacer les immenses progrès facilités ces dernières décennies par la mondialisation. Leur leitmotiv n’est pas la revendication féministe. D’ailleurs il ne les trouverait pas : nous ne sommes risibles que par le côté de notre personne qui se dérobe à notre conscience. Les explications sont bien ailleurs et les mesures à prendre ne concernent pas directement les marchés qui viennent mesurer les pénuries ou les excédents de façon plus ou moins parfaite. Un homme de tempérament froid, nonchalant, pense qu’il n’a pas assez de faits à apporter à la conversation, et doit laisser passer son tour. S’il y a, au sein même de l’humanité, une distinction ineffaçable qui ne tienne pas à des institutions conventionnelles, et qui exerce une influence capitale sur tout ce qui touche aux mœurs et à ce qu’on appelle honneur, c’est assurément la distinction des sexes. Il faut qu’elle souffre, qu’elle trime, qu’elle turbine, qu’elle truque, qu’elle ahanne et qu’elle crève — et qu’elle paye, paye, paye ! Un défi de taille nous attend. Ce dictionnaire constitue une réponse au voeu de Antonio Fiori. A cette occasion ,  elles ont décidé de le mettre à disposition en ligne. Nous venons de voir, en effet, que l’intelligence primitive fait deux parts dans son expérience. Le rêve a pourtant tourné court à la fin des années 2000, marquée par un taux de croissance du PIB en déclin et un taux d’inflation élevé. Ce que nous disons de l’arc-en-ciel, nous le dirions des couleurs changeantes que certains corps présentent. Ces coutumes sont remarquables aussi, comme excellant à imprimer aussi avant que possible leurs meilleurs préceptes dans tous les esprits de la communauté, et comme établissant que ceux qui en sont le mieux pénétrés occuperont les postes d’honneur et de pouvoir. Les changements nécessaires ne sauraient s’opérer du jour au lendemain. Il y a, d’un côté, ce qui obéit à l’action de la main et de l’outil, ce qu’on peut prévoir, ce dont on est sûr : cette partie de l’univers est conçue physiquement, en attendant qu’elle le soit mathématiquement ; elle apparaît comme un enchaînement de causes et d’effets, ou en tout cas elle est traitée comme telle ; peu importe que la représentation soit indistincte, à peine consciente ; elle peut ne pas s’expliciter, mais, pour savoir ce qu’implicitemeut, l’intelligence pense, il suffit de regarder ce qu’elle fait. Ce qui veut dire que lorsque l’assurance maladie rembourse 75 % à 76% des dépenses des assurés, ceux qui ne sont ans en ALD sont de fait remboursés d’un euros sur deux, comme vient de le rappeler la Cour des comptes. Faut-il à tout prix « contrôler la finance » et les mesures de régulation proposées sont-elles à la mesure des enjeux ? Jusque-là rien de choquant. Pour autant, il s’agit là de motifs trop faibles pour justifier que soit mise à mal l’une des plus formidable innovations de notre ère, et l’un des moteurs de croissance économique les plus efficaces, d’autant plus que le piratage peut provenir – et provient bel et bien – de partout dans le monde. Elle tire à elle, elle voudrait convertir à sa propre inertie et faire dégénérer en automatisme l’activité toujours en éveil de ce principe supérieur.

Archives

Pages